Accueil du site / Pratiques / Outils / Pratiques d’animation / Culture de paix : "Jeu de l’oie’
Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/cultiverlapaix.org/httpdocs/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 180 Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/cultiverlapaix.org/httpdocs/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 197

Mon voyage pour une Culture de paix
C’est un jeu collectif qui se joue en marchant sur des dalles de couleurs. Chaque couleur correspond à un défi, une recherche ou un partage d’actions et/ou de connaissances en rapport avec la Culture de paix. Ce jeu s’adresse à tous les âges et à tous les publics ; il se joue de préférence à deux et s’appuie sur la coopération et la discussion dans chaque duo.

Mon voyage pour une Culture de paix
Un jeu de l’oie

Définition :
C’est un jeu collectif qui se joue en marchant sur des dalles de couleurs. Chaque couleur correspond à un défi, une recherche ou un partage d’actions et/ou de connaissances en rapport avec la Culture de paix.
Ce jeu s’adresse à tous les âges et à tous les publics ; il se joue de préférence à deux et s’appuie sur la coopération et la discussion dans chaque duo.

Matériel :

  • 24 cases de 40 cm x 40 cm
  • 1 case : Départ
  • 3 cases blanches
  • 4 cases bleues
  • 4 cases jaunes
  • 4 cases rouges
  • 4 cases violettes
  • 4 cases orange
  • 1 gros dé
  • des jetons de même couleur que les cases
  • des carnets de voyage
  • petit matériel de papèterie

Le carnet de voyage :
Pendant tout le déroulement du jeu, chaque joueur aura son « Carnet de Voyage pour une Culture de paix » entre les mains ; dorénavant, ce carnet lui appartiendra et il pourra tout à loisir le remplir à sa manière.
Dans les différents ateliers par lesquels il passera, il pourra écrire, coller, dessiner ce qu’il aura découvert, vécu, réfléchi et partagé dans son duo.
L’objectif est que ce carnet soit le départ de traces recueillies le jour du grand jeu mais aussi plus tard, à d’autres occasions (en classe, en CLEA, en famille, à la fête de la paix de septembre…).

Règle :
Ce jeu se joue en deux parties : la première, en se déplaçant sur des grandes cases de couleurs posées au sol ; la deuxième, en allant sur les stands correspondant aux couleurs des jetons gagnés par les joueurs. Chaque stand, tenu par des animateurs, proposera différents ateliers dont le contenu sera précisé plus bas.

Le jeu se joue en 3 lancés de dé.
Dès le début du jeu, les joueurs reçoivent chacun un carnet de voyage qui leur servira tout au long du jeu.

1re partie :
Le duo se place debout sur la case Départ. L’un des joueurs lance une première fois le dé et le duo avance d’autant de cases que le nombre de points affichés sur le dé.
Quand le duo se retrouve sur une case blanche, l’animateur présent offre aux joueurs des poèmes, qui seront collés dans leurs carnets, puis on avance à nouveau d’une case, sans jeter de dé.

Quand le duo se retrouve sur une case de couleur, l’animateur donne à chaque joueur un jeton de la couleur correspondante. Ses jetons seront conservés par les joueur jusqu’à la fin du parcours sur cases.
Quand les joueurs ont effectué leurs 3 lancés de dé, ils entament la deuxième partie du jeu. Ils peuvent avoir parcouru ou non toutes les cases de couleur ; la case arrivée n’existant pas, puisque le jeu n’est pas encore terminé, c’est le 3e lancé de dé qui achève la fin de la première partie du jeu.

2e partie :
Le duo, muni de ses jetons de couleurs, va rejoindre les stands aux couleurs correspondantes. Sur chaque stand, les animateurs récupèreront les jetons et préciseront ce qui sera proposé aux joueurs en veillant à bien adapter les ateliers aux différents âges de leur public. L’intérêt étant de faire partager un vrai moment de plaisir, à la fois ludique et instructif puisque chaque atelier aura un lien avec la Culture de paix.

Divers matériels de papèterie seront disponibles pour que les joueurs puissent laisser une trace de chaque atelier dans leur carnet de voyage ; il faudra aussi prévoir un temps pour cela.

Quand le duo n’a plus de jeton et a donc participé à tous ses ateliers, le jeu est terminé. Il est alors possible, si les joueurs le souhaitent, de reconstituer un duo et de commencer une nouvelle partie complète.

Le jeu se déroule en continu, par vague d’une dizaine de joueurs maximum, afin de ne pas trop surcharger au même moment, tous les stands. Pour la même raison, les ateliers ne doivent pas être trop longs.
Les jetons de couleurs seront régulièrement récupérés au cours du jeu.

Une couleur : un atelier

  • JAUNE : « Pioche dans les albums », présentation de divers albums de la littérature de jeunesse dans lesquels on pioche une phrase qui plaît, qui interroge et qu’on écrit dans le carnet.
  • VIOLET : « La Culture de paix en questions », dans un jeu de cartes de l’UNICEF, on en tire une au hasard, on en discute, on tente des réponses. On la note sur le carnet.
  • BLEU : « Portraits de passeurs de paix », des portraits de personnages célèbres sont présentés : « Qui connais-tu ? Qui aurais-tu envie de mieux connaître ? » On note nos infos dans le carnet.
  • VERT : « Et maintenant, si on chantait », on choisit une chanson dans un des livres posés sur une table et on chante ensemble. Pour ne pas l’oublier, on note le titre et l’auteur dans son carnet.
  • ROUGE : « Défis avec amis », on tire au sort une épreuve d’entraide (s’aider à défaire des nœuds, faire un trajet avec l’un des joueurs ayant les yeux bandés, se déplacer à deux avec deux bâtons et un ballon, danser son nom…). On le vit, on en parle et on marque ses impressions dans le carnet.
  • BLANC : « Des poèmes à offrir », on propose un poème, un haïku, une citation, découpé en fragments (contenus dans une enveloppe) et le duo doit le reconstituer. Ensuite, chaque joueur choisit l’un des petits textes qui seront accrochés sur des grilles caddies et qu’il collera ou recopiera dans le carnet.

Valérie Lalut et l’équipe du jeu de l’oie.