Accueil du site / Paroles d’acteurs / Des enseignants et éducateurs évoquent leur travail / Parler ou agir ?
Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/cultiverlapaix.org/httpdocs/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 180 Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/cultiverlapaix.org/httpdocs/ecrire/public/composer.php(49) : eval()'d code on line 197

Le témoignage de Jean-Luc, instituteur en Maternelle (Grande section)

« Malgré l’intérêt que j’y porte, je n’emploie quasiment jamais l’expression »Culture de paix" dans mon travail avec mes élèves de moyenne section. Pourquoi ?
Je crains d’en parler maladroitement, comme j’ai eu le sentiment de le faire un jour, pendant une réunion avec des parents : mal exposer ce concept peut le rendre équivoque, ce que je ne souhaite pas. J’essaye en revanche de le faire vivre dans ma pratique, bien que celle-ci ne soit pas exclusivement inspirée par ce concept, ni réfléchie dans ce cadre idéologique…

Où s’origine un certain goût pour le Culture de paix ?

Je relie originellement au temps de mon enfance mon attrait pour la valeur « paix ». C’est l’imprégnation liée à une pratique familiale et religieuse qui a conféré une grande importance à ce vocable.
La foi de l’enfance disparue, demeure l’idée de sacré dans mon esprit athée ! Ceci à propos de l’humain en lien avec le vivant ! La Culture de paix servant d’écrin pour permettre le développement de l’Homme.

L’amour des mots

J’ai choisi « l’amour des mots » comme thème de réflexion pour cet interview parmi ceux proposés. Celui-ci me paraît, sinon primordial, du moins fondamental pour tendre vers l’émancipation de l’humain. Saint-Exupéry ne s’y trompe pas quand il s’interroge : « Que faut-il dire aux hommes ? »
Plus que la réponse, l’important n’est-il pas de s’interroger pour prendre conscience de l’acte même de dire ? Des mots naissent des émotions pouvant engendrer des conséquences importantes, bénéfiques ou dommageables… D’où le soin nécessaire à porter à leur choix pour celui qui enseigne.
Qu’il en donne le goût en partage, cela en découle. La rédaction de lettres destinées aux enfants ou à leurs parents me donne l’occasion d’être attentif à cela. Mais sans renier l’amour des mots, je suis aussi attaché à d’autres formes d’expressions (sportives, artistiques...) et à certaines disciplines (histoire, sciences...), sans chercher à savoir laquelle a la prééminence !

J.L.

Post-scriptum

Retour sur l’entretien

Cet entretien me permet de réaliser qu’il est précieux de prendre du temps pour penser, approfondir une réflexion et que demeure une part de mystère dans cette aventure que constitue ma participation aux ateliers « Culture de paix » de notre groupe.